Étiquette : Comment voyager avec son vélo électrique

Peut-on voyager avec son vélo électrique dans l’avion?

Les vacances à vélo sont de plus en plus populaires et de nombreuses personnes prennent les pistes et chemins d’Europe pour faire du tourisme et de l’aventure. Si vous possédez un vélo électrique, vous avez sans doute envisagé un tel voyage ; vous vous rendrez en Espagne ou en France pour profiter des merveilleux itinéraires à vélo qu’ils offrent. Cependant, prendre votre vélo électrique avec vous dans l’avion ne sera pas aussi facile que vous l’espériez. Nous vous présentons ici les problèmes que vous rencontrerez en essayant de prendre un vélo électrique en avion et les moyens de les contourner. 

 

En bref, la réponse est non : vous ne pouvez pas prendre un vélo électrique dans un avion. C’est à cause de la batterie. Toute batterie rechargeable au lithium de plus de 100Wh est interdite dans l’avion.

 

Certaines compagnies aériennes peuvent autoriser des batteries allant jusqu’à 160Wh, mais vous devrez demander une autorisation préalable. La raison en est que les batteries au lithium peuvent présenter un risque d’incendie ; si leur enveloppe était endommagée ou surchauffée, la batterie pourrait court-circuiter et provoquer une étincelle. Le lithium est très inflammable, donc cette étincelle pourrait l’enflammer et même provoquer une petite explosion. Biensur, toutes les batteries modernes sont conçues pour résister à ce type de dommage, mais par nature la sécurité dans l’industrie de l’aviation ne prend aucune chance.

 

Un incendie dans la soute pourrait se propager sans être remarqué et il y a de fortes chances qu’il entre en contact avec d’autres objets très inflammables comme des aérosols et du vernis à ongles. C’est évidemment un énorme problème dans un avion. Et cela arrive plus souvent que vous ne l’imaginez. En fait, entre janvier 2006 et janvier 2020, il y a eu 268 incidents impliquant des batteries au lithium dans les avions – c’est plus d’un par mois ! 

 

Ce règlement permet toutefois de prendre la plupart des objets personnels, tels que les téléphones, les ordinateurs portables et les appareils photo, dans les avions. Le problème est que les batteries des vélos électriques ont tendance à être d’un minimum de 300Wh – notre plus petit vélo électrique, le Etura, est de 313Wh. Il est donc interdit de les faire voler sur des avions commerciaux. 

 

Alternatives à l’utilisation d’un vélo électrique

 

Vous ne devez pas encore abandonner vos espoirs d’emmener votre vélo électrique à l’étranger ; il existe des moyens de contourner le problème. 

 

Louez une batterie dès votre arrivée

 

Une option populaire consiste à retirer la batterie et à voler avec ce qui est essentiellement un vélo normal. Une fois arrivé, vous pouvez vous procurer une batterie que vous pourrez utiliser pendant toute la durée de votre voyage. Il y a deux ou trois choses à considérer ici. Tout d’abord, faites des recherches avant de prendre l’avion et assurez-vous de pouvoir trouver un loeur. Ce n’est pas le plus courant des services, alors vérifiez bien. Si vous prenez l’avion pour vous rendre dans une destination très prisée des cyclistes, vos chances de trouver un prêteur seront nettement plus élevées. Deuxièmement, vous devez vous assurer que la batterie est compatible avec votre vélo électrique. Malheureusement, il n’existe pas de “taille unique”, et vous devrez donc faire des recherches dans ce domaine également. 

 

Bien que cela puisse sembler beaucoup d’efforts, ce sera nettement moins cher que de louer un vélo électrique entier pour votre voyage. Les voyages à vélo peuvent durer plusieurs jours, voire plusieurs semaines, de sorte que les frais de location d’un vélo électrique peuvent être assez élevés. 

 

Envoyez votre batterie séparément

 

Dans certaines circonstances, il est possible d’envoyer la batterie de votre vélo à votre destination, mais cela implique des frais importants. Certains coursiers, tels que FedEx et UPS, fournissent des informations détaillées sur l’emballage de votre batterie et sur la manière de l’envoyer à l’étranger. Par exemple, elle doit être déclarée comme “marchandise dangereuse” et étiquetée comme étant uniquement adaptée aux avions cargos. Elle doit également être emballée de manière à être protégée contre les courts-circuits. Cela peut être très compliqué, mais si vous êtes vraiment décidé à emporter votre propre batterie, il y a un moyen. 

 

Utiliser un autre moyen de transport

 

Si c’est possible, la meilleure option peut être d’utiliser un autre mode de transport. Par exemple, il n’y a pas de restrictions sur l’utilisation de vélos électriques sur les ferries. Vous pouvez prendre le ferry du Royaume-Uni vers l’Europe continentale, des endroits comme la France ou la Belgique, puis continuer le reste de votre voyage en voiture (ou en vélo électrique!). Cela limite le nombre de destinations que vous pouvez choisir, mais cela peut vous éviter bien des tracas. 

 

Ne laissez pas ces règlements vous décourager de faire l’expérience du vélo électrique. Nous sommes convaincus que certaines parties du monde sont plus facilement visibles à vélo, et les vélos électriques vous apportent l’aide dont vous avez besoin pour franchir des pentes que vous ne pourriez pas franchir autrement. Notre Furo X MAX est un vélo électrique puissant, doté d’une batterie de 375Wh, qui peut également être plié pour faciliter le transport. C’est l’un des vélos pliants les plus puissants que vous puissiez acheter et il est parfait pour toutes les occasions. Contactez-nous si vous avez des questions. 

Scroll to top